vendredi, 23 juin 2017 16:00

Télétravail à la DDT 57 : la Direction des Services Administratifs et Financiers (DSAF) donne raison à l’UNSA

teletravail ddt57Depuis le début de la concertation sur la mise en œuvre du télétravail à la DDT 57, l’UNSA n’a eu de cesse de rappeler à l’administration qu’elle ne disposait pas de l’autorité réglementaire pour passer de 2 à 3 le nombre de jours minimum de présence sur le lieu de travail (tel que prévu à l’article 3 du décret 2016-151).

Forte de son analyse juridique, l’UNSA a interpellé la DSAF sur ce sujet lors de la réunion préparatoire du CHSCT des DDI du 6 avril 2017. Cette dernière a confirmé que les chefs de service n’ont pas l’autorité réglementaire pour restreindre les conditions du télétravail définie par le décret.

Cette réponse de la DSAF a été rapportée à l’administration lors du CHSCT de la DDT 57 du 11 mai 2017. L’administration, ne voulant pas croire l’UNSA sur parole, a interrogé de son côté la DSAF.

Après plus d’un mois, la DSAF a enfin répondu à l’administration, et a confirmé ce que l’UNSA n’avait cessé de dire depuis le début. En conséquence de quoi, le Comité Technique de la DDT 57 qui s’est réuni le 23 juin 2017 a voté à l’unanimité pour la modification de l’article 2-1 du règlement intérieur relatif au télétravail qui stipule que :

« La part de temps de travail réalisée en télétravail est de 3 jours maximum par semaine. Le temps de présence sur le lieu d’affectation ne peut être inférieur à 2 jours par semaine ».

Lu 344 fois

Laissez un avis ou posez une question

Avant de déposer un avis ou poser une question, merci de consulter la charte "Avis et Questions" en cliquant sur le menu en bas de cette page.
En déposant un avis ou une question, vous acceptez nos conditions générales.
Vos avis pourront être utilisés de façon anonyme à des fins d'information. Vos données sont conservées 6 mois à compter de la date de dépose.
Elles ne seront jamais utilisées à des fins commerciales.