Imprimer cette page
jeudi, 07 novembre 2019 10:24

Déclaration préalable de l'UNSA au Conseil d'administration du Cerema du 6 novembre 2019

Évaluer cet élément
(1 Vote)

ca cerema 2019 11Mesdames et Messieurs les administrateurs du Cerema,

Nous ne pouvions démarrer cette séance du Conseil d’Administration sans une pensée émue pour notre collègue du laboratoire d’Autun qui a mis fin à ses jours sur son lieu de travail le vendredi 25 octobre dernier. Nous souhaitons témoigner de notre soutien et de notre solidarité aux collègues de ce site très affectés par cet événement dramatique, à tous ceux qui l’ont croisé ou côtoyé dans sa vie professionnelle ou personnelle, ainsi qu’à tous les agents du Cerema touchés par cet événement.

Un CHSCT a été réuni en urgence lundi pour lancer l’enquête administrative obligatoire dans une telle situation. La commission paritaire constituée à cette occasion et composée de représentants de l’administration, de représentants du personnel et d’acteurs médico-sociaux procédera dans les prochaines semaines à une analyse approfondie de cet événement afin de proposer des mesures de prévention pour éviter qu’un tel drame ne se reproduise.

Mais quels moyens de prévention mettre en œuvre contre la maltraitance institutionnelle, les attaques incessantes contre le service public et ses agents qui nous sont infligées depuis plusieurs années par les gouvernements successifs avec la complicité active de nos ministères, qui continuent d’affirmer l’importance de nos missions tout en pratiquant des coupes sévères dans nos moyens humains et financiers ? Quel traitement contre les réorganisations et restructurations incessantes qui perturbent le fonctionnement de nos services et plongent les agents dans un état d’insécurité permanent ? Quelles solutions face à des directions qui restent sourdes et aveugles au malaise, au mal-être et à la souffrance des agents ?

Au Cerema, l’incertitude sur l’avenir, le management par le stress, l’augmentation des charges de travail, la perte de sens, les changements de valeurs, la réduction du dialogue social, contribuent à accroître le malaise et ces derniers mois, les organisations syndicales ont multiplié les alertes sur le climat anxiogène qui règne dans les implantations du Cerema leur faisant craindre que des événements dramatiques ne se produisent.

Les agents ont assisté hier à une présentation par leurs directeurs et directrices des orientations du projet Ceremavenir prises suite à vos séminaires d’octobre dernier. Si beaucoup attendaient d’avoir enfin une vision claire, la complexité et la densité des présentations en a assommé plus d’un et ne leur a pas permis d’y voir beaucoup plus clair, les décisions concrètes d’organisation étant reportées à la mise en œuvre des projets de services. Quant aux agents du domaine infrastructures, ils en sont ressortis abasourdis par votre proposition de polarisation des activités de laboratoire sur 6 sites.

L’ordre du jour de la séance d’aujourd’hui est entièrement consacré à Ceremavenir. La transmission des documents moins de 48 h avant la séance ne laisse pas la place à un échange de qualité sur un sujet aussi important qui engage l’avenir de notre établissement, de nos activités et de nos agents. Doit-on interpréter cette communication tardive comme une volonté de réduire les échanges sur le sujet ? A moins qu’elle ne traduise votre incapacité à tenir des délais que vous vous êtes vous-mêmes imposés.

De même alors que l’accompagnement des agents devient un sujet urgent, la situation actuelle de la Direction des Ressources Humaines du Cerema nous inquiète sur la capacité de vos services à mettre en place les mesures d’accompagnement que les agents attendent et pour lesquels vous vous êtes engagés. Par ailleurs, la contrainte forte et les profondes modifications imposées aux fonctions supports et particulièrement aux ressources humaines, leur permettront-elles d’assumer les nombreuses missions qui les attendent alors que ces agents subiront eux-mêmes de plein fouet le projet de transformation ?

Monsieur le Directeur Général, vous présentez le projet Ceremavenir comme un projet ambitieux ! Mais pouvez-vous nous assurer que vous avez les moyens de vos ambitions sans nous faire courir le risque de nous envoyer droit dans le mur ? 

Lu 1220 fois