mardi, 30 janvier 2018 14:04

Jérôme ULPAT, délégué régional de la région Grand Est

Évaluer cet élément
(0 Votes)

ulpatPourrais-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai  51 ans, je suis en DREAL Grand-Est. Après des études de sciences politiques à Lyon, j’ai passé le concours des IRA. J’ai intégré celui de Lille. Ensuite, je suis rentré au ministère de l’Equipement en 1991, à la DDE de l’Aisne, comme responsable d’unité d’urbanisme ou je m’occupais de planification stratégique (schémas directeurs), de relance de la politique de la ville. Ensuite, de 1995 à 2002, j’ai été responsable de formation et de concours à la DDE de Meurthe-et-Moselle ; puis conseiller de gestion management, de 2002 à 2005, en DDE de la Moselle. Ensuite, j’ai réintégré la DDE de Meurthe-et-Moselle, suite à un entretien de carrière au CVRH, sur un poste de chef de cellule parc de logement social public (financement des organismes HLM).

Enfin, suite à ma réussite à l’examen professionnel d’attaché principal fin 2008, j’ai intégré en septembre 2010, la DREAL Lorraine (à l’époque), sur un poste de correspondant qualité urbanisme budget jusqu’à décembre 2017.

 

Pourquoi as-tu rejoint le monde syndical et pourquoi avoir choisi la Fédération UNSA Développement Durable ?

J’ai une anecdote sur le sujet qui va vous faire sourire : quand j’ai été recruté par la DDE 02 comme jeune attaché, nous avions une formation post-recrutement d'1 mois à Vaulx-en-Velin (en juillet) puis des modules de perfectionnement (en septembre, octobre et novembre). Et, en septembre, je n’étais toujours pas remboursé de mes frais de déplacements. C’est en discutant à la cantine avec une collègue (j’ai su après qu’elle était de l’UNSA), qui a trouvé ma situation anormale et grâce à son intervention, que j’ai pu enfin être remboursé de mes frais.

Ensuite, j’ai trouvé que l’UNSA donnait pas mal d’informations sur les sujets catégoriels qui m’intéressaient, notamment lors des AG, lorsque je prenais le temps d’y aller.

Ce n’est que vers 2005, où j’ai du remplacer au pied levé une représentante UNSA que j’ai mesuré l’ampleur de l’investissement : acte 2 de la décentralisation, création des DDEA puis DDT, en liaison avec la création des DREAL…  J’ai alerté mon directeur de DDT de l’époque sur les méfaits de la PFR…

C’est finalement en 2010, à mon arrivée à la DREAL Lorraine comme suppléant du délégué régional, que j’ai prolongé mon engagement syndical avec l’UNSA au comité technique.

J’ai choisi la fédération UNSA Développement Durable car elle représente diverses catégories et corps de personnels (filière administrative, filière technique, filière exploitation, filière sociale…) au sein de nos différents ministères, et que je partage ses valeurs (autonomie, laïcité, indépendance, républicaine) pour un syndicalisme réformiste et réaliste.

 

Quel est ton rôle en tant que délégué régional ?

Je vais poursuivre l’action engagée par mon prédecesseur (Alexandre Gantzer), à savoir animer, structurer en sections et lancer la dynamique pour les élections sur ma zone d’action.

Il va s’agir de créer du lien avec les acteurs locaux de l’UNSA : unions départementales et union régionale.

Je vais m’assurer du bon fonctionnement des sections dans chaque service (DDT…).

 

Pour compléter cette présentation, pourrais-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

J’aime me balader en ville, mais aussi dans la nature. J’aime également les expositions, les journées européennes du patrimoine.

 

Un mot, une phrase pour te définir :

J’aime :

La vie, le poème Liberté de Paul Eluard, le soleil.
J’aime les gosses (y a pas d’os cf une chanson de Y. Noah).
J’aime le tennis, la Coupe Davis, la pétanque, surtout le côté mental lié à ces sports.
J’aime les bons produits du « terroir » (nougats, fruits confits…) et les bons vins.
J’aime danser la salsa, la bachata.

Je n’aime pas :

La violence, le harcèlement, l’hypocrisie, les égos surdimensionnés et les gens qui ont des solutions toutes faites (ya ka fo kon).

Maxime : Extrait de la chanson Fondamental de CALOGERO

Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse
Et qui font de nous un édifice
On a tous au fond du mental
Toutes ces choses fondamentales
Toutes ces pierres semées dans le passé
Qui nous poussent et qui nous font pousser
Cachées là au fond du mental
Ce sont les choses fondamentales.

Lu 282 fois

Laissez un avis ou posez une question

Avant de déposer un avis ou poser une question, merci de consulter la charte "Avis et Questions" en cliquant sur le menu en bas de cette page.
En déposant un avis ou une question, vous acceptez nos conditions générales.
Vos avis pourront être utilisés de façon anonyme à des fins d'information. Vos données sont conservées 6 mois à compter de la date de dépose.
Elles ne seront jamais utilisées à des fins commerciales.