jeudi, 21 mars 2024 09:33

Journée internationale des forêts : l’absence remarquée de l’IGN

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Journée internationale des forêtsAujourd’hui, c’est la journée internationale des forêts.


C’est chouette de penser forêt.


Mais le concret est bien moins idyllique.


L’UNSA s’interroge sur l’absence de soutien de l’IGN à cette journée, cf. liste des partenaires

===>      https://www.journee-internationale-des-forets.fr/


 
Cette absence est d’autant plus surprenante que l’IGN communique sur l’observatoire des forêts qu’elle met en place.

Malheureusement, cela ne s’arrête pas là et il y a bien pire.


La France vient d’annuler plus de deux milliards d’euros sur la mission "écologie, développement et mobilités durables" et plus particulièrement sur le programme 159 "Expertise, informations géographique et météorologiques" commun à l'IGN, Météo-France et le Cerema, qui prévoit une annulation de 11 227 596 euros (à l'euro près).


Le bilan financier 2023 de l'IGN avec un solde budgétaire déficitaire de 5,68 millions d'euros prouve l'importance des crédits alloués à l'établissement pour son bon fonctionnement.


 
Pour rester dans le thème forêt, l’IGN doit engager, ce qui a bien trop tardé la reconnaissance sur les métiers forestiers et plus particulièrement celui de terrain du service d'inventaire forestier.


Ce service d’inventaire forestier a été récemment, en septembre 2022, reconnu d’utilité publique par François Gemenne (politologue et observateur Belge). Il est aussi labelisé CNIS (Comité National de l’Information Statistique) depuis 2017.


Il est un outil très important pour anticiper les changements climatiques grâce aux observations d’aujourd’hui réalisées sur le terrain (voir mémento). C’est un service très utile pour la filière bois française et qui ne coûte pas si cher comparé à la richesse d’informations qu’il apporte.



Au niveau international, l’inventaire forestier national permet de répondre aux obligations nationales de la France vis-à-vis des enquêtes internationales : FAO/FRA (Forest Ressource Assessment) tous les 5 ans, SoEF de Forest Europe tous les 5 ans, rapportage annuel pour le protocole de Kyoto.
Concernant par exemple Forest Europe, les résultats produits sont valorisés à travers la Conférence Ministérielle pour la protection des forêts en Europe. C’est une coopération des ministres responsables des forêts de 46 pays européens et de la Communauté Européenne.



Les enjeux climatiques qui nous attendent ne peuvent pas se passer d'un soutien et d'une volonté forte de l’État pour les surmonter. L’IGN, à travers les chiffres de l’inventaire forestier se retrouve en première ligne. La fiabilité de nos chiffres impacte directement les décisions de demain, en matière de gestion sylvicoles par exemple avec un dépérissement et une mortalité accrue dus aux sécheresses ou autre exemple aux attaques sanitaires comme les scolytes qui attaquent et font mourir les épicéas.



Mais sans moyens adaptés, rien ne sera possible.

L’UNSA est inquiète et très préoccupée par les annulations de budget qui vont impacter les deux domaines que constitue l’IGN, le domaine forestier et le domaine géographique.


L’UNSA a demandé, par courrier à 3 opérateurs de l’État (IGN, Cerema, Météo France) une communication sur :

  • la répartition en détail de ces annulations de crédits ;
  • la distribution négative pour chacun de nos établissements ;
  • l’impact de ces coups de rabot sur les dépenses de personnel, de fonctionnement et d’investissement.



L'UNSA, votre alliée du quotidien

 

 

Lu 375 fois

Laissez un avis ou posez une question

Avant de déposer un avis ou poser une question, merci de consulter la charte "Avis et Questions" en cliquant sur le menu en bas de cette page.
En déposant un avis ou une question, vous acceptez nos conditions générales.
Vos avis pourront être utilisés de façon anonyme à des fins d'information. Vos données sont conservées 6 mois à compter de la date de dépose.
Elles ne seront jamais utilisées à des fins commerciales.